Bottom Up invite Myriam Gourfink, inscrivez-vous !

Le projet « Bottom Up » a été accueilli par l’association Anacrouse et se déroulera pendant l’année 2012-2013. Il s’agit d’un espace de partage de pratiques, de réflexions et de pensées dans le cadre de la danse contemporaine, organisé sous la forme d’un cycle de rencontres entre chorégraphes, danseurs, chercheurs et étudiants. Il ne
s’agit pas d’une série d’ateliers ni d’un entrainement régulier, mais plutôt d’un dispositif d’échange entre des chorégraphes invités et des théoriciens.
Les artistes invités apportent une réflexion et offrent une disponibilité pour mettre en discussion leur propre pratique.

L’objectif est la construction d’un espace relationnel où il est possible de réfléchir et de mettre en perspective non seulement différentes pratiques corporelles, mais aussi les pensées critiques sous-jacentes. Chaque pratique implique une façon d’être « au monde » – et plus spécifiquement une pratique scénique singulière. Pour ces raisons, nous souhaitons travailler avec des intervenants qui portent une réflexion sur les modes de transmission et d’« être ensemble » dans la société.

Il s’adresse aux étudiants de licence et de master ainsi qu’aux chercheurs du département danse, mais aussi d’autres départements des universités parisiennes, et à danseurs et chorégraphes.Les responsables du projet sont Luna Paese et Gabriela Gobbi, étudiantes du département danse et membres de l’association Anacrouse.

La quatrième séance du projet Bottom Up aura lieu le 27 avril 2013 11 heures-17 heures au studio danse de  l’université Paris 8. L’atelier est en partenariat avec le Forum du Blanc Mesnil, il est prévu que les participants  achètent une place pour le spectacle « Déperdition », du 7 au 8 juin au Rencontres chorégraphique de Seine-Saint-Denis.
Pour informations et inscriptions contacter bottomuprojet@gmail.com

Atelier avec Mathilde Monnier

Mathilde Monnier et le Théâtre de la Cité Internationale nous offrent un atelier !

le 18 mai, de 15h à 18h,
au Theâtre de la Cité Internationale,

« Je propose d’expliciter les processus à l’œuvre dans la pièce Gustavia que La Ribot et moi même avons traversé pour construire cette pièce. Nous essayerons dans ce laps de temps de  re traverser certaines modes de travail, liés à la question des outils du burlesque , comme la répétition, le rapport au temps,  l’inutilité des consignes, le rapport aux éléments, les questions d’échelle,  la copie, le ratage …etc »
Mathilde Monnier

Inscrivez-vous vite à anacrouse.relationspubliques@gmail.com !

Cet atelier (comme toujours) est gratuit, les seules conditions sont d’être adhérent à Anacrouse (15 euros de cotisation et on vous offre un numéro de funambule) et de prendre une place (8,50 euros) pour le spectacle Gustavia, du 16 mai au 1er juin au Théâtre de la Cité Internationale. (Anacrouse se charge des places, pas besoin de la réserver auprès du théâtre, votre inscription est validée dès que vous faites parvenir les 8, 50 euros à Anacrouse)

à très vite !

Un atelier avec Maxence Rey, Labo Bosch

Labo Bosch avec Maxence Rey

Après une semaine de masterclass basée sur l’univers du peintre Bosch et sous la conduite de la Cie Mossoux-Bonté, Maxence Rey se fait passeur et partagera avec vous certains des processus traversés.

« Emplie de ma participation au laboratoire de recherche chorégraphique européen autour de l’univers pictural de Jérôme Bosch du 25 au 29 mars 2013, je vous invite à venir partager les processus par lesquels j’aurai cheminé au cours de ces 5 jours. Pendant trois heures à vos côtés, je deviendrai « passeuse » d’expériences, de sensations, de découvertes, d’intentions, de gestuelles. Par la parole, le mouvement, la danse, nous questionnerons l’univers de ce peintre troublant et énigmatique du 15ème siècle. »

Maxence Rey

Mercredi 3 avril de 15h à 18h – studio danse de Paris 8 (A1_163)

L’entrée est libre, sur réservation auprès d’Anacrouse et à condition d’avoir un billet pour, au choix:

– Soirée composée Bestiaire al forno avec Sofia Fitas et Jan Martens le 10 avril

– Sous ma peau de Maxence Rey le 13 avril

à 20h30, à la Briqueterie, 8€

plus d’infos sur www.alabriqueterie.com

 
pour s’inscrire : anacrouse.relationspubliques@gmail.com
boschdétailmaxence

Avant de devenir artiste chorégraphique, Maxence Rey est coordinatrice et programmatrice de la danse dans le lieu artistique Mains d’Œuvres à Saint-Ouen/France, et encore bien avant, chef de projet en informatique en milieu industriel.

En tant qu’interprète, en corps et en voix, Maxence Rey est actuellement complice de Nicole Mossoux et Patrick Bonté/compagnie Mossoux-Bonté, Olivier Comte/Les Souffleurs – commandos poétiques, Hélène Lanscotte/écrivain.

Elle a aussi travaillé avec Chloé Moglia/compagnie Rhizome, Isabelle Esposito/compagnie Les Semeurs, Christian Bourigault/compagnie de l’Alambic, Sèverine Delbosq/compagnie L’Essoreuse, Frédérique Bruyas/Trio VoxLibris; et plus ponctuellement avec la poète Anne de Commines, Geisha Fontaine et Pierre Cottreau/Mille Plateaux Associés, Kataline Patkaï/Compagnie Patkaï, Marion Coutarel/Théâtre de la Remise.
Maxence Rey crée sa compagnie de danse Betula Lenta en 2010 à Saint-Denis. La même année, elle signe un premier solo chorégraphique Les Bois de l’ombre, puis en 2012, une pièce pour trois femmes Sous ma peau.

Elle approfondit son investigation corporelle en se formant au Qi Gong, art interne énergétique chinois, auprès de Laurence Cortadellas et de Jean-Michel Chomet/Zhi Rou Jia, dont elle est assistante de cours depuis 2010.

De par son travail d’interprète et de chorégraphe, elle développe des ateliers de transmissions reliant Qi Gong, pour la disponibilité corporelle, et danse-théâtre auprès d’artistes du corps et d’un public amateur.

Elle a écrit des articles concernant la danse-théâtre pour les revues Alternatives Théâtrales, Études Théâtrales, les journées de réflexion à Micadanses et la revue PSO.

Bottom Up invite Xavier Le Roy, inscrivez-vous !

Le projet « Bottom Up » a été accueilli par l’association Anacrouse et se déroulera pendant l’année 2012-2013. Il s’agit d’un espace de partage de pratiques, de réflexions et de pensées dans le cadre de la danse contemporaine, organisé sous la forme d’un cycle de rencontres entre chorégraphes, danseurs, chercheurs et étudiants. Il ne
s’agit pas d’une série d’ateliers ni d’un entrainement régulier, mais plutôt d’un dispositif d’échange entre des chorégraphes invités et des théoriciens.
Les artistes invités apportent une réflexion et offrent une disponibilité pour mettre en discussion leur propre pratique.

L’objectif est la construction d’un espace relationnel où il est possible de réfléchir et de mettre en perspective non seulement différentes pratiques corporelles, mais aussi les pensées critiques sous-jacentes. Chaque pratique implique une façon d’être « au monde » – et plus spécifiquement une pratique scénique singulière. Pour ces raisons, nous souhaitons travailler avec des intervenants qui portent une réflexion sur les modes de transmission et d’« être ensemble » dans la société.

Il s’adresse aux étudiants de licence et de master ainsi qu’aux chercheurs du département danse, mais aussi d’autres départements des universités parisiennes, et à danseurs et chorégraphes.Les responsables du projet sont Luna Paese et Gabriela Gobbi, étudiantes du département danse et membres de l’association Anacrouse.

Le troisième chorégraphe invité est Xavier Le Roy,

qui interviendra le 3 avril au Theatre de la Cité Internationale universitaire de Paris,

de 10 heures à 14 heures.

Pour ultérieures informations et inscriptions, écrire à bottomuprojet@gmail.com

Danse Brésilienne

ANACROUSE vous propose un atelier de danse Brésilienne
                 Anacrouse vous propose un stage de danse traditionnelle Brésilienne donné par
                     Gustavo Cortes, kinésithérapeute, chercheur, danseur et chorégraphe.
      Monica da Costa, danseuse et chorégraphe
Le cours est gratuit pour les adhérents de l’association anacrouse et ouvert à TOUS !Le stage se déroulera les mardis 5,12,19,26 mars et 2,9 avril
Au studio de danse de paris8 de 18h a 20h.ATTENTION, seulement 25 places disponibles !
L’inscription par mail est OBLIGATOIRE
Pour vous inscrire: solenn.pasco@yahoo.fr
Atelier de danses traditionnelles
Brésiliennes  dans la scène Contemporaine
 
Le cours apportera aux élèves de nouvelles façons de comprendre la matrice du mouvement dans les danses traditionnelles brésiliennes dans la scène contemporaine. Seront présentés des danses et  des rythmes brésiliens issus du nord, nord-est et sud-est du pays. Pour citer quelques-uns : la Danse d´Orishas, le Lundu,  le Carimbo, le Maracatu, les Caboclos, le Boi Bumba, le Congado et l’Afoxé. Le cours est gratuit et ouvert à tous les étudiants de l’Université Paris VIII Saint Denis, notamment pour les étudiants en danse.
Dates : les mardis 05, 12, 19, et 26 Mars ; 02 et 09 Avril.  Au  Studio de danse, de 18h à 20h.
Ps: A la fin des cours il y aura une présentation avec la participation de tous les élèves et des  enseignants. Le nombre de places disponibles se limite à 25, donc n’hésitez pas à vous inscrire le plus vite possible !  Inscription obligatoire par mail : solenn.pasco@yahoo.fr
 
 Les enseignants :
            Née à Rio de Janeiro, Monica da Costa est danseuse et chorégraphe. Elle est fondatrice et coordinatrice du Collectif VIRAGE de l’Art Afro-Contemporain (Curva -Nùcleo de Arte Afro-Contemporaine) avec Renato Santos, directeur de théâtre et prêtre du culte afro-brésilien. Doctorante en Arts de la Scène à l’Université UNIRIO, elle collabore avec le NEPAA (Centre d’Études de Performances Afro-amérindiennes) dirigé par Zeca Ligiero. Elle suit également une partie de son doctorat au sein du département de Danse de l’Université Paris 8 / Saint-Denis, sous la cotutrice Dr. Sylviane Pagès, avec une bourse CAPES/Brésil. Sa thèse de Doctorat vise à approfondir la recherche chorégraphique, artistique et pédagogique sur le thème des Danses des Orishas et Voduns des Eaux entre le Bénin, le Nigéria et l’État de Bahia au Brésil.
             Né à Belo Horizonte, Gustavo Côrtes est kinésithérapeute, chercheur folkloriste, danseur et chorégraphe spécialisé dans les danses brésiliennes. Professeur adjoint à l’Université Fédérale de Minas Gerais, il dispose d’une maîtrise en Éducation, il est en train de finir son doctorat à l’Institut d’Art de l’UNICAMP en Arts de la Scène, avec l’orientation du Dr. Inaycira Falcão. Directeur et chorégraphe du Groupe Sarandeiros/Brésil, avec participation dans les grands festivals de danses traditionnelles du Brésil et dans le monde (au Canada, en France, en Bulgarie, en Colombie, au Mexique, aux USA, en Argentine, en Belgique, en Allemagne, en Hollande, en Italie, au Pérou, entre autres). Auteur de plusieurs articles sur la danse brésilienne, il est également l’auteur du livre Danse, Brésil! (2000), et auteur / éditeur du livre Rituels et langages de la scène : parcours et recherches sur le corps et l’ascendance(2012)Il suit également une partie de son doctorat intitulé La Traduction de la Tradition sur la scène Contemporaine, au sein du département de Danse de l’Université Paris VIII/Saint-Denis, sur la cotutrice du Dr. Christine Roquet, avec une bourse CAPES/Brésil.

Corps Exquis

Les Corps Exquis         *         Appel à participation

En reprenant le principe du cadavre exquis, je vous propose de participer à la construction et l’expérimentation d’un discours artistique libre.

Le principe est simple, vous regardez la ou les dernières vidéos « Corps Exquis » postées sur le site d’Anacrouse (Paris8) ou Med’Arts Nice. Envoyez-nous votre propre vidéo avec pour seule contrainte : vos 30 premières secondes doivent avoir un lien visible avec les 30 dernières secondes d’une des vidéos déjà postées.
(Tout format de vidéo est accepté, de la plus spontanée à la plus élaborée, de la plus longue à la plus courte.)

Très bientôt, la première vidéo…

Pour plus d’informations, des remarques, suggestions et inscriptions: solenn.pasco@yahoo.fr

 

Mouvement Continu des Obstinés

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une manifestation collaborative et chorégraphique sur toute une journée de la semaine des arts de 2012, et la reconstruction-déconstruction d’une pièce du répertoire, Chair Pillow, à partir de la partition en Labanotation, dansée par les étudiants, c’était bien… Vivement l’année prochaine !

Une vidéo sur le site de la semaine des arts !

(et aussi quelques photos…)